[Français] [English] 

l'Histoire d'Aubigny en Artois

Une des hypothèses voit dans les Aubigny la contraction de alibinatus désignant l'étranger qui passe d'une juridiction dans l'autre. Ainsi les Aubigny seraient souvent situés à la limite de pouvoirs, seigneuries... Proches d'anciennes pistes celtes devenues voies gallo romaines. Le Moyen Âge allait confirmer cette hypothèse en faisant d'Aubigny la zone de contact des comtes d'Artois et des comtes de Saint-Pol.
Cet agréable chef lieu de canton d'une superficie de 650 hectares comptant 1400 habitants s'est développé sur la rive droite de la Scarpe. Le terroir descend progressivement de 142 m à la limite d'Hermaville vers la vallée de la Scarpe à 90 m où s'allonge le village. Depuis plusieurs décennies, la population s'accroît : 1962 = 974 h ; 1968 = 1131 h ; 1975 = 1161 h ; 1999 = 1399 h. La Municipalité et son maire Monsieur Jean-Michel DESAILLY sont soucieux d'associer dynamisme et protection de l'environnement.

Vers 620, Saint Kilien, Irlandais, vient habiter Aubigny, Eulfus, seigneur de l'endroit l'autorise à bâtir une église et à fonder un monastère qui donnent naissance au bourg d'Aubigny.

L'église actuelle est composite. Le haut choeur terminé par un chevet à trois pans d'allure ogivale date d'une reconstruction de 1525 par le PRIEUR Jean de Nédonchel. La nef rebâtie entre 1749 - 1751 en même temps que le prieuré (Hospice). Outre les pierres tombales de la famille Ansart 1775 et 1779, l'épigraphie du Pas-de-Calais signale l'inscription de la cloche fondue en 1783.



L'église d'Aubigny en Artois

Le Blason d'Aubigny en Artois

Descriptif :
d'azur semé de fleurs de lys d'or et brisé en chef d'un lambel de gueules de trois pendants chargés chacun de trois petits châteaux aussi d'or rangés en pal 
   
Histoire :
L'Artois, détaché de la Flandre, fut apporté à la France en 1180 par le mariage d'Isabelle de Hainaut avec le roi Philippe Auguste. En 1237 Louis VIII donna le comté en apanage à son fils Robert, qui prit pour blason les armes de France brisées d'un lambel de gueules (branche cadette), qu'il surchargea de châteaux en souvenir de sa mère Blanche de Castille et pour rappeler les neuf châtellenies de l'Artois. Par la suite, après être passé successivement à la maison de Bourgogne et à celle d'Autriche, l'Artois fut cédé à la France par le traité des Pyrénées en 1659

Quelques souvenirs

Découvrez, au travers de quelques cartes postales, l'histoire de la commune d'Aubigny en Artois. N'hésitez pas à nous contacter pour compléter cette nouvelle rubrique. Tous les documents et photos historiques seront publiés...


Copyright (C) Service Communication Mairie d'Aubigny en ArtoisThursday, October 20, 2011